Deux pentes, quatre pentes, plats : quelles différences entre les toits ?

La question sur le choix du toit se pose au moment de construire ou de rénover une maison. Qu’elle soit à 2 pentes, à 4 pentes ou plate, la forme de la toiture conditionne le design et l’architecture de votre future habitation. Quel style alors doit-on choisir ? Pour y voir plus clair, découvrez les différences entre les modèles ainsi que les avantages et les inconvénients de chacun.

Le toit plat

Les maisons à toiture plate sont de plus en plus tendances. Constitué d’un seul pan horizontal, le toit plat donne du cachet à la nouvelle construction, surtout lorsqu’il est associé avec des baies vitrées. S’il est accessible, il peut être aménagé en terrasse pour que vous puissiez profiter de magnifiques vues en hauteur. Il facilite aussi la réalisation des travaux d’extension.

Cependant, le toit terrasse peut coûter cher qu’un toit en pente. Entre la mise en place d’un plancher en béton, d’un bac acier et l’application d’un membrane d’étanchéité spécifique, il nécessite un investissement plus important que l’achat de tuiles.

Le toit à 2 pentes

La classique toiture en pente à 2 pans est toujours très populaire en raison de sa simplicité. Ce toit en forme de V inversé convient bien à de nombreux styles architecturaux. Il s’adapte volontiers à une maison traditionnelle qu’à une maison contemporaine.

Cette forme de toiture donne la possibilité d’aménager les combles pour disposer d’un espace de vie supplémentaire. De plus, elle facilite l’écoulement des eaux de pluie en étant inclinée à plus de 15°.

En tuile, en chaume, en ardoise ou en zinc, elle est compatible avec tous les revêtements de couverture de toit et présente une meilleure étanchéité. Elle constitue ainsi une alternative moins coûteuse au toit plat.

Cependant, la toiture à 2 pans manque d’originalité au niveau design. Pour remédier à cela, pensez à choisir des matériaux de couverture plus modernes.

Le toit à 4 pentes

Le toit à 4 pentes est sans doute la forme la plus esthétique et la plus original. Constituée de 4 versants, cette forme aérodynamique est souvent utilisée dans les maisons de style bourgeois. Sans pignon, cette toiture qui est aussi appelée « toit en croupe », convient bien aux maisons carrés. En effet, elle donne davantage de cachet qu’un toit double.

Par ailleurs, un toit à 4 pans s’adapte bien aux aléas climatiques. Il présente une bonne résistance aux intempéries.

Son principal inconvénient réside dans son coût. Un toit à 4 pans coûte plus cher qu’un toit à 2 pans.

Les différentes étapes d’un ravalement de façade
Quels types de clôtures choisir pour sécuriser son terrain ?